En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Voir notre​​ ​politique de confidentialité​​ ​pour plus d'informations.​​ ​Ce site utilisant la traduction automatique, le contenu n'est pas toujours exact. Veuillez noter que le contenu traduit peut différer de la page d'origine en anglais.

  1. Accueil
  2. Umekoji

Guide des rues

Umekoji

Guide des rues

Umekoji

Kyoto— une ville où chaque quartier est teinté de culture et d'histoire uniques. De nombreux guides parlent des charmes de Kyoto, mais ils ne racontent pas toute l'histoire. Ce sont les surprises et découvertes inattendues qui assurent que votre voyage sera inoubliable. De nombreux endroits inconnus et cachés attendent toujours ceux qui s'aventurent pour voir par eux-mêmes.

Cette fois, nous présenterons le quartier autour du parc Umekoji, à 15 minutes à pied à l'ouest de la gare de Kyoto. Ce quartier abritant le Musée ferroviaire de Kyoto et l'Aquarium de Kyoto est populaire parmi les habitants comme lieu à venir pour se détendre et s'amuser. Si l'on se promène un peu au nord d'ici, on trouve le marché central de vente en gros de Kyoto. Notre guide dans ce quartier, porte de Kyoto, où beaucoup de gens et marchandises vont et viennent, est Toshiyo Kusakabe de MEI Co., Ltd., qui dirige des projets immobilière tels que KAGANHOTEL, une résidence collective avec des ateliers pour des artistes modernes; et REDIY, un habitat partagé qui combine des ateliers et des logements.

Notre guide touristique: Toshiyo Kusakabe

C'est la suicide de sa mère qui a amené Toshiyo, une écolière à l'époque, à réfléchir à la question: « Qu'est-ce qu'une vie heureuse pour un artiste? ». Pour trouver une réponse, elle a décidé d'aller à une université dans une préfecture qui compte surtout de nombreuses universités d'art. La raison pour laquelle Toshiyo a choisi la ville de Kyoto parmi un certain nombre de préfectures est qu'elle est passionnée d'histoire. Quand elle était collégienne, Toshiyo s'est intéressé à un groupe de samouraïs renommés pour leur maîtrise de l'épée appelé Shinsen-gumi qui a combattu à Kyoto pour le shogun il y a environ 150 ans. Quand elle a visité le quartier sud du centre-ville de Kyoto (Shimogyo-Ku) pour ses recherches, elle a senti qu'elle était attirée par la façon dont la ville conserve les traditions avec une longue histoire tout en faisant cohabiter le nouveau avec l'ancien. Après avoir obtenu son diplôme universitaire, Toshiyo a cofondé MEI Co., Ltd. avec son partenaire Tomoki Ougisawa et a commencé à diriger des projets de rénovation pour faire des bâtiments anciens des logement en colocation ou résidence collective avec des ateliers, dans le but de créer un environnement et un système qui permettent aux jeunes artistes de pouvoir se concentrer sur leurs activités créatives.

« Nos activités visent non seulement à donner une nouvelle vie aux bâtiments, mais aussi à activer toute la ville en augmentant le nombre de personnes qui travaillent et vivent ensemble dans ce quartier. Pour ne pas rompre la lignée des bâtiments ou le contexte de la ville, nous avons besoin de ceux qui peuvent transmettre et raconter les histoires », explique Toshiyo, dont le but ultime est de participer à la transmission de ces histoires en créant des liens entre la ville et les bâtiments, entre les gens, et entre les gens et les choses grâce à son travail dans le secteur immobilier. Comme elle le dit, « Parce que je travaille dans cette entreprise, j'ai commencé à aimer imaginer comment les contextes passés pouvaient se connecter pour créer le présent en regardant les anciennes cartes et peintures représentant la ville de Kyoto et la vie de ses habitants il y a 500 ans. », sa façon unique de se promener dans les rues vient d'un tel contexte. Maintenant, partons à la recherche des fragments de ces histoires et découvrons le mode de vie dans le quartier d'Umekoji.

Caractéristiques du quartier d'Umekoji

La grande pelouse du parc Umekoji est l'endroit où les habitants viennent se détendre
La rue Shichijo-dori, au nord du parc Umekoji, traverse Kyoto d'est en ouest. Juste un peu au nord de l'intersection de Shichijo-Shin Senbon se trouvent le marché central de vente en gros de Kyoto et KAGANHOTEL.
Gare de fret de la ligne JR à Kyoto
« Il y a environ 1200 ans sur le côté nord du parc Umekoji, il y avait une maison des hôtes d'État à des fins diplomatiques appelée Kourokan, fonctionnant comme l'entrée du Japon pour accueillir des personnes venant de l'étranger. Et maintenant, ce lieu est devenu le marché central de vente en gros de la ville de Kyoto où les poissons, les fruits et les légumes des environs de Kyoto se réunissent, en gardant toujours son contexte historique comme pivot pour le transport des personnes et des marchandises. Un tel passé historique peut être ressenti sur le côté est de la voie ferrée de la ligne principale de JR Sanin où se trouve le monument en pierre de Kourokan, ainsi que l'architecture monumentale de Sumiya, la seule pièce restante de l'architecture d'ageya*, désignée comme un bien culturel important du Japon (maintenant ouvert en tant que musée, Sumiya).
* ageya: le style des grandes salles de banquet équivalent aux restaurants haut de gamme d'aujourd'hui

Une autre chose, qui ne peut pas être laissée de côté lorsque l'on parle de l'identité de ce quartier comme centre de distribution, un endroit préféré de Toshiyo, c'est la retonde (un garage semi-circulaire et une plaque tournante pour les trains) de le Musée ferroviaire de Kyoto qui est également un bien culturel important du Japon. Cet endroit, qui fait maintenant partie du musée ferroviaire, a été fondé comme la première gare du pays réservée aux trains de marchandises: la gare d'Umekoji (aujourd'hui le terminal de fret de Kyoto de la ligne JR). Il servait de terminal logistique et les rails s'étendaient radialement pour accueillir les nombreux trains de marchandises arrivant et partant. Toshiyo nous a confié ses attentes pour ses projets de résidence collective, en disant: « Mon souhait est que KAGANHOTEL devienne un endroit comme celui-ci, un terrain d'où les gens et les idées qui se rassemblent, partent vers le monde. » Maintenant, découvrons l'actualité de ce quarter, qui a soutenu le flux de personnes et de biens sans interruption depuis 1200 ans jusqu'à nos jours, en regardant son quotidien.
 

Un quartier créatif: la tradition de cohabitation entre la vie professionnelle et la vie privée en un seul lieu est toujours vivante ici

La façade de KAGANHOTEL avec des fenêtres comme des trains qui étaient en vogue au moment de sa construction
Il reste de nombreux bâtiments avec les habitations à l'étage et les ateliers en bas
L'atelier d'un artiste travaillant le cuir dans l'atelier-logement en colocation
Toshiyo nous a d'abord amené au quartier où se trouvent KAGANHOTEL et REDIY qu'elle a lancée: la zone près du marché central de Kyoto sur le côté nord du parc Umekoji. De nombreux bâtiments qui fonctionne comme atelier et logement à la fois, où les gens vivent à l'étage et travaillent en bas, restent toujours là. KAGANHOTEL était également le dortoir des employées d'une entreprise qui vendaient des fruits et légumes en gros. Récemment, de nouvelles installations ont commencé à fonctionner dans des bâtiments comme ceux-ci, où les imprimantes 3D et les découpeuses laser sont prêtes pour que quiconque puisse facilement se lancer dans des activités créatives. Les jeunes artistes et créateurs se réunissent ici dans l'espoir de commencer leur carrière, et la culture de partager leurs lieux de travail et leurs espaces de vie semble commencer à s'ancrer. « Des gens de la Silicon Valley viennent ici. Il semble également attirer l'attention en tant que scène commerciale ». Elle semble voir les grands potentiels que ce quartier possède en tant qu'espace créatif. En outre, le coin barbecue, qui est devenu l'une des scènes du festival international de photographie qui s'est tenu à Kyoto « KYOTOGRAPHIE », se trouve également là, ce qui fait que ce lieu attire l'attention des jeunes branchés ces dernières années comme un lieu où les affaires et la culture se croisent.
Toshiyo aperçoit un enseigne d'un ancien restaurant et prend un instantané

Un territoire où le passé est toujours présent

En passant devant le marché central et traversant la rue Shichijo-dori, on revient au parc Umekoji. Nous avons eu la chance d'avoir du beau temps et, comme cet hiver a été relativement doux, certaines des premières fleurs de sakura (cerisier) ont commencé à fleurir. « J'adore les fleurs de sakura », a déclaré Toshiyo en commençant à marcher d'un pas léger. Soudain, la vue s'ouvre, et alors que nous tournons notre regard vers la direction de la tour de Kyoto, nous avons vu de nombreux entrepôts alignés dans la rue à côté du parc. Toshiyo sourit en les regardant avec fascination. « Je suis amoureuse des bâtiments qui semblent être des ruines mais qui sont en fait en service. Je pense que la façon dont ils ont l'air vieillis mais remplissent toujours leur fonction est belle. Ils sont la preuve de la vie et des interactions qui se poursuivent. », a-t-elle dit, semblant imaginer les histoires racontées par les entrepôts.
Les fleurs de sakura (cerisier) sont magnifiquement fleuries
Lorsque nous sommes arrivés au parc Umekoji, elle s'est arrêtée devant un panneau explicatif sur un site historique se tenant silenciesement au coin de la place principale du parc. Elle dit: « À l'intérieur du sanctuaire Nyakuichi, un peu à l'ouest de ce parc, il y a le sanctuaire Kusu (sanctuaire Camphrier) pour le camphrier géant qui a plus de 800 ans. En fait, cet arbre aurait été planté sur le site de Hachijo-Tei sur le côté sud du parc Umekoji, qui aurait été la grande résidence de Taira no Kiyomori qui gouvernait politiquement le Japon il y a 1200 ans. ». Elle nous a raconté les traces de la vie réelle des personnages historiques en comparant l'ancienne carte à une carte actuelle.
La place d'entrée Shichijo: l'entrée principale du parc Umekoji, où divers événements ont lieu pendant les vacances
Le panneau explicatif sur le site historique de Nishi-Hachijo-Tei-ato
Enfin, nous montons vers le nord sur la rue Mibugawa-dori, traversant le parc sud-nord, jusqu'à un quartier résidentiel. Les loyers de certains des bâtiments de ce quartier sont relativement bas, il y a donc des studios photo et aussi de nombreux artistes débutants. Toshiyo dit que grâce aux artistes et créateurs qui s'installent dans des quartiers bien accessibles où les loyers sont bon marché comme ici, toute la zone peut être revitalisée en une zone « créative ». Serait-ce le début d'une nouvelle histoire à filer dans le fil conducteur de l'histoire? « Cette zone possède de nombreux bâtiments intéressants, elle est également facile d'accès pour les créatifs et elle a une histoire. Je pense que c'est l'un des quartiers les plus excitants du moment. » Quand elle le dit, je me demande comme elle voit l'avenir de ce quartier.
Il existe de nombreux sites historiques dans la zone à l'ouest de la rue Mibugawa-dori, nous permettant d'imaginer les temps anciens
Il y a des maisons de style nagaya (maisons mitoyennes) dans les ruelles
Un ryokan (auberge de style japonais) dont l'histoire remonte au milieu du XIXe siècle
Un monument commémorant Kourokan, l'établissement qui a accueilli d'importants invités étrangers (Higashi Kourokan ato)
Après avoir parcouru les rues dans le quartier d'Umekoji en découvrant l'histoire et la vie ici, nous sommes maintenant de retour au KAGANHOTEL. Pour le dernier film instantané Instax, elle a proposé à nous qui l'avons interviewé aujourd'hui de « prendre une photo ensemble ». Sa touche finale amicale reflétant la façon dont elle prend un soin particulier à connecter et à créer des liens entre les gens, nous fait voir un avenir positif dans le quartier d'Umekoji qu'elle essaie de réaliser main dans la main avec de jeunes artistes. Lorsque vous visitez Kyoto, pourquoi ne pas suivre l'histoire et commencer votre voyage en vous promenant dans le quartier d'Umekoji, qui devient de plus en plus une excellente base pour explorer Kyoto avec de nouveaux hébergements, y compris le KAGANHOTEL?

La zone d'Umekoji vue par Toshiyo