La culture alimentaire

Saké japonais

Japanesesake01

Le nihonshu ou saké est issu de la fermentation parallèle du riz poli. Le processus consiste à décortiquer le riz puis à éliminer la protéine et les huiles enrobant le grain, tout en conservant l’amidon. L’amidon est converti en sucre sous l’effet d’une enzyme et c’est la levure qui transforme le sucre en alcool. Il existe un nombre incalculable de vins de riz régionaux. Le taux d’alcool du vin de riz titre généralement entre 14 et 19 ° environ (plus ou moins pareil que les vins occidentaux). Certains des sakés les plus fameux à Kyoto sont produits à Fushimi. Le saké est constitué de 80 % d’eau, donc l’eau utilisée est un facteur clé pour déterminer combien délectable le produit fini sera. Fushimi dispose de beaucoup de ressources d’eau, qui soutiennent une longue tradition de brasserie de saké. Récemment le saké est devenu un apéritif populaire hors du Japon. Le saké est le partenaire idéal de la cuisine japonaise. Vous pouvez l’apprécier chaud ou frappé.